Chargement

Lettre à elles...

07 Jun

Pour ce jour dit spécial, je vais vous partager quelques lignes qui pour moi définissent la mère. La mère c'est notre premier regard, le premier sourire. Avant même notre naissance, elle nous aimait déjà tendrement d'un amour indescriptible. Dans son ventre, elle nous a parlé, elle a chanté et elle priait déjà pour nous. Lorsque l'on grandit, son pouvoir de mère se décuple, elle devient alors infirmière, maitresse d'école, animatrice pour enfants, professeur de sport, pâtissière, cuisinière, couturière, styliste, coiffeuse et surtout elle devient une femme de prière.

Cet amour que Dieu lui a donné à coeur de nous transmettre, c'est une véritable bénédiction. Mais les mères ne sont pas seulement, celles qui ont enfanté ou adopté, il y a aussi ces femmes qui s'ajoutent à notre éducation, celles qui sont tantes ou marraines ou mères spirituelles. Et bien oui, je m'adresse à celles, qui à ce jour, ne sont pas encore maman ou n'ont pas pû l'être. Il y a tellement de choses que le Seigneur vous a donné à coeur. Vous avez autour de vous des enfants pour qui vous priez, ces enfants, neveux ou nièces qui vous sont si chers, pour qui vous priez également au quotidien, qui vous racontent leurs secrets, qui vous demandent conseil pour certaines décisions de la vie. N'avez-vous pas finalement ce rôle de maman ? Même si le "lien du sang" ne vous unit pas, vos inquiétudes peuvent être les mêmes. J'aime dire que dans notre assemblée, j'ai plusieurs mamans, il y a les mères de mes soeurs de coeur, il y a celles qui m'ont aidées dans mon éducation spirituelle, celles qui continuent de prier pour moi après tant d'années, celles qui m'encouragent. Vous complétez le rôle de ma "Queen". Sachez que vous représentez beaucoup plus qu'une tante ou une mère spirituelle pour les enfants qui vous entourent.

Dieu a mis à coeur à chaque femme de véhiculer cet amour, de le travailler autrement, d'avoir peut-être ce stress en moins et cette inquiétude permanente, mais c'est aussi sûrement le cas.

Je pense aussi à ceux qui ont perdu leur maman, récemment ou dans leur jeunesse, elle a été l'exemple de ce que vous êtes aujourdhui pour vos enfants. La douleur de la perte est inexplicable, c'est une absence au quotidien mais quelle fierté de voir ce qu'elle vous a permis de devenir aujourd'hui: Cette "fanm doubout" comme on dit aux Antilles, et cet homme courageux qui grâce à Dieu ne recule pas.

Attention vous n'êtes pas "Wonder woman", même si vous le voudriez, vous avez le droit d'être épuisées, fatiguées et moralement abattues. Et c'est là que nous entrons en scène, pour à notre tour prier pour votre santé, votre courage, votre patience et votre valeur. 

A toi, celle qui m'a portée, je te remercie du fond du coeur d'être à mes côtés au quotidien, de ne pas baisser les bras face à ce monde dans lequel je continue de grandir, d'évoluer et de combattre. Merci pour tes prières durant ces trente années et celles à venir.

Bonne fête à chacune, que le Seigneur vous enrichisse de bonté et d'amour, qu'Il vous aide à porter le poids de vos inquiétudes et qu'Il vous préserve.

Article précédent
Groupe de dames
Article suivant
Verset de la semaine

Vous aimerez aussi